Séance de libération des mémoires utérines.

Notre histoire personnelle, nos blessures, nos traumatismes, nos vies antérieures, peuvent nous impacter, sans que l’on en ai réellement conscience.

L’utérus peut garder en mémoire des événements, des traces des générations passées, notre corps réagissant, sans que cela soit conscient (une ancêtre morte en couche, mémoires d’abus sexuel, d’IVG, de fausses couches…).

Libération des mémoires utérines, des mémoires de femmes, reconnexion au féminin sacré.

En tant que femmes, nous portons en nous, au cœur de notre utérus, des mémoires, en lien avec notre vie, notre lignée de femmes, nos traumatismes, notre vécu, notre sexualité.

Ces séances d’accompagnement sont très bénéfiques pour les femmes qui souhaitent avoir des enfants, dans la période « pré conception », afin de libérer en amont toutes les mémoires de cet espace. Mais aussi pour toutes femmes qui ont subi des abus, qui ont vécu des fausses couches, des IVG, ou qui souhaitent simplement se reconnecter à leur féminin sacré, leur « puissance » personnelle.

Une séance vibratoire pourra apaiser les angoisses, les doutes, libérer les mémoires, les blocages transgénérationnels. Notre corps emmagasine des mémoires, liées à certaines problématiques (grossesses extra utérines, perte d’un jumeau in-utéro, fausses couches, IVG… ) dont il est souhaitable de se défaire, pour soi et pour les générations suivantes.

Réaliser une séance lorsque vous avez des difficultés de procréation, des blocages liés à votre histoire de vie ou simplement vous ouvrir à votre féminin sacré, réaliser une séance vibratoire peut vous apporter apaisement et détente psychologique et physique.

Tarif:

Première séance80 €
Programme de 3 séances220 €

Toutefois, les informations données et les thérapies proposées ne prétendent pas avoir de valeur probante dans le domaine scientifique ou médical et ne constituent jamais, en aucun cas, une démarche de diagnostic ou de traitement des maladies. Elles sont données de bonne foi, dans le but d’être utiles aux personnes capables d’autonomie, en quête de santé naturelle, et sont mises à jour en fonction des expérimentations et des informations progressivement disponibles. Ainsi, chaque personne qui utilise à son profit les informations données, le fait sous sa propre responsabilité et doit, à chaque fois, faire preuve du plus grand discernement. Il est à noter également que les termes de « diagnostic », de « patient », de « soin », de « thérapie » ou de « guérison » ne doivent pas être entendus dans le sens de la médecine allopathique.

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :